Prix international de poésie 2015

         "Matiah Eckhard" 

          Cérémonie de remise des prix

Concours de poésie « Matiah Eckhard »  édition 2015


Nous avons lancé en janvier 2014 le concours de poésie dédié à la mémoire de Matiah Eckhard, jeune musicien et poète  disparu à l’âge de 19 ans, après avoir publié ses poèmes Lointains chants sacrés d’où je suis né  que l’association Euromedia a édité en 2014.


Matiah écrit : « Il faut rallumer le feu de la Vie avec la musique et l’Amour ».


Nous avons essayé de répondre à ce message - simple et profond - en invitant les jeunes, du collèges jusqu’à l’université, entre 12 et 25 ans à s’exprimer en poésie à partir de l’écriture et de l’histoire singulière de Matiah qui a cultivé la musique, la poésie, l’amitié et un amour profond pour la vie, la vie sans artifice, la vie telle quelle, l’instant présent.


Nous avons reçu beaucoup de poèmes, de toute l’Académie et même au-delà de notre région.Grâce au soutien de l’inspecteur M. Frédéric Miquel et de Mme Marie Gola,  chargée de mission Littérature du  Rectorat de Montpellier et responsable de l’anthologie annuelle Florilège, nous avons pu diffuser de manière capillaire notre projet auprès des Professeurs de lettres des Lycées et collèges. Avec notre grande joie, certains enseignants ont fait de ce concours un véritable projet pédagogique dans la petite et grande communauté qu’est une classe.

Nous remercions tout particulièrement  pour leur engagement : 

Mme Roszczka-Amiel – Professeur de Lettres, Collège « Théodore Monod », CLARENSAC
Mme Ines Dupin, Professeur de Lettres, Collège « Camille Claudel », Montpellier
Mme  Isabelle Mounine, Professeur de Lettres, Collège « Ray Charles », Fabrègues
Mme Mariline Pascaud, Professeur d’Italien, Collège et Lycée « d’Alzon », Nîmes
Mme Marie-France Laignel, Professeur de Lettres,  Collège « Sainte-Thérèse » 3440 LUNEL
Mme Myriam Fabre, Professeur de Lettres et  Mme Patricia Doulsan, Professeur documentaliste,  Collège « Paul Bert » Capestang
Mme Annette Bénéfice, Professeure de Lettres Modernes,  Collège « Jean Moulin », Sète. Mme Andrée De Witte, Professeur de lettres, Collège « Georges Ville », Pont St Esprit.


Un projet pédagogique et une expérience créatrice


Ecrire c’est avant tout apprendre à respirer, à s’aimer, à s’accepter, à s’ouvrir au monde, écrire s’est développer une écoute profonde de soi et des autres, c’est développer l’attention à soi et aux autres.

Ecrire c’est aussi apprendre à écouter ses propres sentiments et à les dire en poésie : les jeunes poètes ont écrit à partir de leurs émotions, l’amour, la joie, la souffrance, la peur de la mort ; écrire c’est aussi apprendre à accueillir et à embrasser ces sentiments et à ne pas les refouler.
Ecrire c’est dépasser le blocage, dépasser aussi les tabous d’une société qui voudrait « effacer » la mort, sans la reconnaître.
L’un des thèmes dominants chez les jeunes, la sauvegarde de la nature : les jeunes savent bien que le monde qu’on leur laisse en héritage est en danger, c’est pourquoi plusieurs ont choisi d’aborder la question de l’écologie et de la sauvegarde de la planète.
Pour  les jeunes, écrire c’est aussi apprivoiser la mort, la souffrance comme ce qui fait partie de la vie, cette vie précieuse qui nous est donnée. 


Les lauréats


Valse avec les ombres  
de Morane Touati   (Premier prix)

(Université Paul-Valéry, Montpellier)

Crois-tu que tout se finisse

si brutalement

comme un rideau se baisse

à la fin d'une représentation ?
Crois-tu qu'il faille pleurer l'absence

si vive

douloureuse plaie

qui hante nos âmes et accroît nos maux ?


Il n'y a pas de fin

il n'y a que des départs


lire la suite...



La porte 

de Coralie Garcia (Deuxième prix)

Lycée Joffre, Montpellier


Je suis ta Porte, 

celle que tu regardes sans importance

Celle qui s’ouvre et se ferme à toi 

Mais tu ne me vois pas

Aujourd’hui tu es partie, tu m’as laissée derrière toi

Je suis ta Porte, celle que tu regardes sans importance


Je suis là, imperturbable

Je te regarde, je te fixe, et te hante

Mais je ne suis pour toi, qu’une porte transparente


Regarde-moi ! Avance-toi ! Attrape-moi !et Ouvre-moi !


lire la suite...



Immortelle  de Esther Valley  (Troisième prix)

Collège St Thérèse, Lunel


Terre Mère est née Terre Mère est tombée

Terre Mère a cessé de respirer 

Terre Mère s’effondre dans une tristesse profonde 

Terre s’éteint aux yeux du monde

Exploitée par l’Homme

Abusée de ce dernier

Le mal ne fait que te renforcer 

Tu es une géante 

Née du plus profond des entrailles de l’univers 

Tu as vu la vie Tu as fait la vie 


lire la suite...



Les thématiques choisies par les jeunes poètes


Parmi les poèmes envoyés nous signalons des poèmes éthiques (sur le courage, la maltraitance, le terrorisme, l’attentat à Charlie Hebdo, La liberté de Astrid Bonafé, collège Marcel Pierrel,  Marvejols).

D'autres auteurs ont abordé:

L’écologie (L’homme la nature et nous de Jillian Jouault)

La guerre

L’amour : L’ouverture au monde  (de Mina Saintrap)

La mère  (Francesca  Ruggiero ou Dans le cœur d’une maman  de Paola Tolentino)

La mamie disparue (Mon esprit ne s’en rappelle que vaguement, de Elio Tosi)

L’amitié (Maëli et moi)L’autre (Il m’a regardé de Candice Fradet)

La vie de Noélie Magat

Il y a aussi des poèmes sur la mort et le deuil : Kévin, Risse Maurine Tunez, Le jour où je l’ai perdu,  Le rossignol de Lucie Giordano, Au revoir de Joséphine Ponsard

Sur la maladie et la souffrance (L’invisible,  de Camille Géraud, Louange à ma prison de Evaline Julier, La guérison par la maladie, Léa Genetet)

Les jeunes ont exprimé leur regard sur la nature :

Le paysage, les fleurs, le papillon, le printemps (Lorsque le printemps se réveille, de Alexandre de Santa Barbara). Dans la tradition de la poésie zen et des haiku, les poèmes sur la nature ont le pouvoir de transformer  notre esprit: Comme des oiseaux qui s’envolent (El Kha).

D'autres jeunes ont exprimé leur pure gratitude pour la beauté du monde  (Les fleurs de Emma Ségura)


Des poèmes comme des hymnes à la vie  (Dans la vie on a le droit de Léa Galinier) mais aussi des étonnants poèmes sur l’avenir de l'éducation (Arrêt sur images,  de J. Soulier, collège d’Alzon, Nîmes)



Mention spéciale poèmes hors Académie :   

Julie Madon  Et(é) renaissance  (Université de Toulouse),

Laura Dumas Les musiciens (Lycée Les Sardières, Bourg en Bresse)


Mention spéciale Universitaires : 

Francesca Ruggiero Prière pour ma mère,

 Medhi Saoudi pour Morceaux d’enfance


Mention spéciale Lycéens : 

Louange à ma prison  de Evaline Julier, Lycée d’Alzon Nîmes

Léa Genetet, La guérison par la maladie, Lycée d’Alzon, Nîmes

L’invisible de Camille Geraud,  Lycée L. Feuillade,  Lunel

Orane Cortes, Mon nostalgique et aérien voyage,  Lycée « René Gosse »,  Clermont l’Hérault


Mention spéciale Collègiens : 

L’homme, la nature et nous, Jillian Joualt, St Jean de Cuculles, collège Lasalle Montpellier

Pierre Pensier, Mon papillon  collège St Thérèse Lunel

Sébastien Muller,  Mossoul,  collège St Thérèse Lunel

Mina Saintrap L’ouverture au monde, collège J. Moulin, Sète

Ayoub Harrou Le bateau (poème « calligramme »)   collège J. Moulin, Sète

Grégori Rayan,  Si le monde était à l’envers, collège J. Moulin, Sète

Mandy Chazalette Regard d’un soir, collège Marthe Dupeyron, Langogne

Sarah Aussenac La Dévastruction collège R. Charles, Fabrègues

Lilou Marquez S’en Domicile Collège R. Charles, Fabrègues

Mehdi Midouni, La vie, Collège R. Charles, Fabrègues

Alexandre De Santa Barbara, Lorsque le printemps se réveille, collège R. Charles, Fabrègues

Julien  Soulier,  Arrêt sur images, collège d’Alzon, Nîmes

Joséphine Ponsard Au revoir, collège d’Alzon, Nîmes

Guilhem Bonhomme, La plaine où on voyait les planètes, Collège Théodore Monod Clarensac

Elio Tosi Mon esprit lui ne s’en rappelle que vaguement, Collège Théodore Monod Clarensac

Kevin Risse, La Mort,  Collège Paul Bert Capestang

Léa Galinier, Dans la vie on a le droit, Collège Paul Bert Capestang

Fantine Rau, Cette personne, Collège  Paul Bert Capestang

Noélie Magat, La vie,  Collège Paul Bert Capestang

Paola Tolentino Dans le cœur d’une maman, Collège Théodore Monod Clarensac

Dana Colomina Maëli et moi, Collège Théodore Monod Clarensac

Victoria Llinares L’amour, Collège Théodore Monod Clarensac

Valentin Galvez Rébellion, Collège Georges Ville  Pont St Esprit

Anissa Nejjari Partir,  Collège Georges Ville  Pont St Esprit

Emma Ségura Les fleurs, Collège Georges Ville  Pont St Esprit

Amel El-Kha, Comme des oiseaux qui s’envolent, Collège C. Claudel, Montpellier  (6e)

Fatiha Nabi Comme un monde imaginaire, Collège C. Claudel, Montpellier  (6e)

Lucie Giordano Rossignol, Collège C. Claudel, Montpellier  (6e)

La liberté de Astrid Bonafé, collège Marcel Pierrel,  Marvejols


Prix et Récompenses

Prix : catégories  Université, Lycée, Collège,  respectivement 3 bons d’achat en librairie de 300 €, 200 € et 100 € pour les premiers poètes sélectionnés dans chaque catégorie.

Des livres de poésie pour les 37 jeunes poètes pour la « mention spéciale du jury », 96 cartes poétiques (poésie-peinture) éditées par l’Association Euromedia  pour  tous les participants.

Chaque jeune auteur a reçu une attestation de participation.