Lancement du concours international de poésie 

« Matiah Eckhard »

édition 2019

L'association Euromédia Communications a le plaisir de vous annoncer la cinquième édition du Concours International de Poésie Matiah Eckhard.
 
Si vous avez entre 12 et 25 ans, vous pouvez nous envoyer un poème (format word de préférence) à cette adresse prix.matiah.eckhard@gmail.com avant le 31 mars 2019.

 

Les poèmes des lauréats seront publiés dans le site du concours et dans le livre Florilège des écrivains en herbe.
Des bons d'achats en librairie et des livres de poésie seront offerts aux participants.

 

Télécharger ici la plaquette du concours Matiah Eckhard édition 2019

 

Télécharger ici la fiche de participation au concours Matiah Eckhard édition 2019

 

Télécharger ici l'affiche du concours Matiah Eckhard 2019

 

 

 

Concours international de poésie 

« Matiah Eckhard »

édition 2018

A propos des poèmes du concours Matiah Eckhard 2017 :

la poésie comme guérison : Reconnaître et Transformer la souffrance par l'écriture poétique

(par Clément Barniaudy, lire l'article)

 

 

 

Vers une poésie planétaire ?

par Angela Biancofiore

 

 

 

Le Jury du Concours international de poésie « Matiah Eckhard » a reçu en 2016 environ cent vingt poèmes  du monde entier : Canada, Togo, Roumaine, Congo, Tunisie, et… de toute la France. Le prix de poésie est désormais connu à l’étranger, notamment dans les pays francophones, grâce au travail de diffusion effectué par l’association (sites web, vidéos en ligne), par les membres du jury, les écrivains, les éditeurs et par les professeurs responsables du Florilège des écrivains en herbe francophones, M. Frédéric Miquel et Mme Marie Gola.

 

La nouveauté de cette année c’était l’attribution du Prix chanson qui a été conféré à la classe de 5e5 du collège Diderot d’Alès pour la chanson Les bioptimistes.

 

Les thèmes choisis librement par les jeunes auteurs (12-25 ans) révèlent une évolution intéressante et une nouvelle manière d’être.  Dans leurs textes les jeunes poètes soulignent l’importance de l’inter-connection : par les média, le web et les réseaux sociaux quelque chose a profondément changé, la manière de créer, d’écrire, de parler, de penser des jeunes (et des adultes) s’est transformée. Le titre du poème de Jocelyn Danga (Congo) qui a obtenu le premier prix poésie est très significatif : Un seul amour, un seul cœur, une conscience unique et multiple qui se développe et qui évolue en étroite relation avec la terre et le cosmos. Voici un extrait :

 

Un seul soleil pour sept milliards d’êtres
Un seul tableau pour sept milliards de peintres
Sept milliards de bâtons pour une seule flamme
Un seul paradis pour sept milliards d’âmes
Pour sept milliards de rois, un seul sceptre
Pour sept milliards de messagers, une seu
le lettre

(Jocelyn Danga, Congo)

  

Lire l'article complet

 

 

Extraits du livre de Matiah Eckhard, Lointains chants sacrés d'où je suis né, éd. Euromedia Communications, 2014.

 

L’eau qui jaillit de la roche

si pure, puissante et douce.

La boire à pleines mains

face aux couleurs rayonnantes de l’air pur :

du dehors

jaillir sans cesse                                                                      

ressentir sa puissance et sa pureté

se donner à boire à l’univers

s’imaginer dans le don de soi à l’extérieur de nous-mêmes.

Alors je suis cette eau qui jaillit sans cesse de la roche

sous la lumière harmonieuse. 

 

d'autres extraits...

 

 

 


Témoignages