En 2019 pour la cinquième année les jeunes poètes du monde entier (12-25 ans) ont participé au concours international de poésie "Matiah Eckhard" organisé par l'association Euromédia Communications. 

Nous avons reçu de magnifiques textes des jeunes poètes du Congo, du Cameroun, du Bénin, de France, d'Italie de Roumanie et de Haïti.

Nous vous invitons chaleureusement à participer à la cérémonie de remise des prix qui aura lieu le 8 juin 2019 à 15h, salle Albertine Sarrazin aux Matelles (34) en présence de la compagnie Cantuscanti.
Avec le soutien de la Marie des Matelles.

 

Les Lauréats 2019 !

Comme chaque année depuis 2014, de magnifiques poèmes du monde entier ont été envoyés au jury du concours "Matiah Eckhard" en 2019.

 

Il était très difficile de sélectionner les textes car ils étaient tous comme de très pures gouttes de rosée jaillissant du coeur des jeunes poètes.

 

Nous avons la joie d'annoncer ici les noms des lauréats 2019!

 

 

Prix «Université »  :

Premier prix : 

Abdias MabardL’autre côté, Faculté Arts, Lettres et Sciences humaines, Ngaoundéré (Cameroun), 24 ans

 

Mentions spéciales «regard poétique »:  

Jocelyn DangaNzadi o nzere (la rivière des rivières), Kinshasa  (RD Congo),  25 ans

Margaux GambierLe poète qui pleure, Fontaine sur Somme (80), 21 ans

Louis BertonyCe qu’est la vie éternelle, Centre d’enseignement moderne Haïti, 25 ans

 

Mentions spéciales : 

Manon VallierVoici mon objet, Université Paul-Valéry, Montpellier, 19 ans

Cédric Daquin AwouafackLe Monde que je mire à l’aube, Yaoundé (Cameroun), 24 ans

Léonce Sandrine TsémoEn larmes, Université de Dschang (Cameroun),  22 ans

Manon RaynierLettre à ma fille, Université Paul Valéry, Montpellier, 20 ans

Joséphine PonsardLe temps des 18 ans, Institut D’Alzon Nîmes, 19 ans

Julia Duthilleul-PallaresEssere disabile, Université Paul Valéry Montpellier, 19 ans

 

Prix « Lycée » :         

Premier prix ex aequo : 

Bouchra AssouadSouvenirs de Syrie, Les bombes et les papillons (bilingue arabe), Lycée Théophile Roussel Saint-Chély d’Apcher, 18 ans 

Amaury OuelletFantasme, Lycée Louis Feuillade, Lunel, 18 ans

 

Mentions spéciales : 

Bérénice Peretti-WatelQuatre-vingt-dix ans,  Classe Préparatoire Lycée Joffre, Montpellier, 18 ans

Jodie ReyNo llores nena (Ne pleure pas chérie), Lycée Jean Moulin, Pézenas (34), 16 ans

Sabrina SolbesL’ivresse de nos nuits, Lycée Louis Feuillade, Lunel, 15 ans 

Lorraine FabreMy healing, Lycée D’Alzon, Nîmes, 17 ans

Tanguy SavoyeOppression, Lycée Louis Feuillade, Lunel, 18 ans

Kenneth KpossouAventure de la Nature, Séminaire Notre Dame de Fatima, Parakou, Bénin, 15 ans

Lily Pouget-FernetL’enfant temps, Lycée d’Alzon, Nîmes, 17 ans 

 

Prix « Collège » : 

 

Premier prix ex-aequo : 

Chloé OrrBienvenue, Collège Camille Claudel, Montpellier, 5e, 12 ans

Lauralie AlfonsiLe tour du monde en une poésie, Collège St Joseph, Gap, 5e, 12 ans 

Méryl Turpin-GeorginA des années lumières, Collège Joseph Delteil, Limoux, 5e

 

Mentions spéciales : 

Ciprian PirlogAquarelle, Collège Unirea Focsani, Roumanie, 15 ans

Liana StroieLe cancre, Scoala G. Silistea Roumanie, 15 ans

Maximilian BrennerLes oiseaux, Collège Jeu de Mail Montpellier, 6e, 12 ans

Soukaïna HarrouDépaysement et voyage dans le temps, Collège Jean Moulin Sète, 13 ans

Ezoah PuttemanNouvel espoir, Collège Joseph Delteil, Limoux, 5e

Julie JeanjeanLe tue mani, Institut D’Alzon, Nîmes, 14 ans

Céleste ErwinNo Face, Collège Camille Claudel, Montpellier, 5e

Alana PirauxL’enfant qui, Collège St André de Sangonis, 4e

Alexandre JolyLa vie, Collège St André de Sangonis, 6e

Carla SpezialeGrand Père, Collège St André de Sangonis 4e

Lily CluzelOcéan/ Le rythme de la vie, Collège St André de Sangonis, 5e

Guillaume BrussetJ’étais la pierre, Collège St André de Sangonis, 3e

Chiara Bächtold Bouhelier, Le soir, la mer, Collège St André de Sangonis, 5e

 

 

 

Lancement du concours international de poésie 

« Matiah Eckhard »

édition 2019

L'association Euromédia Communications a le plaisir de vous annoncer la cinquième édition du Concours International de Poésie Matiah Eckhard.
 
Si vous avez entre 12 et 25 ans, vous pouvez nous envoyer un poème (format word de préférence) à cette adresse prix.matiah.eckhard@gmail.com avant le 31 mars 2019.

 

Les poèmes des lauréats seront publiés dans le site du concours et dans le livre Florilège des écrivains en herbe.
Des bons d'achats en librairie et des livres de poésie seront offerts aux participants.

 

Télécharger ici la plaquette du concours Matiah Eckhard édition 2019

 

Télécharger ici la fiche de participation au concours Matiah Eckhard édition 2019

 

Télécharger ici l'affiche du concours Matiah Eckhard 2019

 

 

 

Concours international de poésie 

« Matiah Eckhard »

édition 2018

A propos des poèmes du concours Matiah Eckhard 2017 :

la poésie comme guérison : Reconnaître et Transformer la souffrance par l'écriture poétique

(par Clément Barniaudy, lire l'article)

 

 

 

Vers une poésie planétaire ?

par Angela Biancofiore

 

 

 

Le Jury du Concours international de poésie « Matiah Eckhard » a reçu en 2016 environ cent vingt poèmes  du monde entier : Canada, Togo, Roumaine, Congo, Tunisie, et… de toute la France. Le prix de poésie est désormais connu à l’étranger, notamment dans les pays francophones, grâce au travail de diffusion effectué par l’association (sites web, vidéos en ligne), par les membres du jury, les écrivains, les éditeurs et par les professeurs responsables du Florilège des écrivains en herbe francophones, M. Frédéric Miquel et Mme Marie Gola.

 

La nouveauté de cette année c’était l’attribution du Prix chanson qui a été conféré à la classe de 5e5 du collège Diderot d’Alès pour la chanson Les bioptimistes.

 

Les thèmes choisis librement par les jeunes auteurs (12-25 ans) révèlent une évolution intéressante et une nouvelle manière d’être.  Dans leurs textes les jeunes poètes soulignent l’importance de l’inter-connection : par les média, le web et les réseaux sociaux quelque chose a profondément changé, la manière de créer, d’écrire, de parler, de penser des jeunes (et des adultes) s’est transformée. Le titre du poème de Jocelyn Danga (Congo) qui a obtenu le premier prix poésie est très significatif : Un seul amour, un seul cœur, une conscience unique et multiple qui se développe et qui évolue en étroite relation avec la terre et le cosmos. Voici un extrait :

 

Un seul soleil pour sept milliards d’êtres
Un seul tableau pour sept milliards de peintres
Sept milliards de bâtons pour une seule flamme
Un seul paradis pour sept milliards d’âmes
Pour sept milliards de rois, un seul sceptre
Pour sept milliards de messagers, une seu
le lettre

(Jocelyn Danga, Congo)

  

Lire l'article complet

 

 

Extraits du livre de Matiah Eckhard, Lointains chants sacrés d'où je suis né, éd. Euromedia Communications, 2014.

 

L’eau qui jaillit de la roche

si pure, puissante et douce.

La boire à pleines mains

face aux couleurs rayonnantes de l’air pur :

du dehors

jaillir sans cesse                                                                      

ressentir sa puissance et sa pureté

se donner à boire à l’univers

s’imaginer dans le don de soi à l’extérieur de nous-mêmes.

Alors je suis cette eau qui jaillit sans cesse de la roche

sous la lumière harmonieuse. 

 

d'autres extraits...

 

 

 


Témoignages